Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2007 4 31 /05 /mai /2007 16:52
Il faudrait dire la ville comme ça très vite sans s’attarder comme une main passe le long des grilles sans rien chercher à retenir je me souviens de ces Tokyo périphéries qui enseignes lumineuses de Ginza de Shinjuku étourdissent la nuit du pont de l’Arc-en-Ciel au dessus de la baie à bord du monorail voyager comme on se jette d’un toit à Pékin la beauté fredonne doucement en remontant la rue en bicyclette le long du marché de nuit pas loin de Tien an men et les joueurs d’échec le dimanche sur Washington Square avec ces toilettes publiques où de grands blacks chiaient comme des rois sur les cuvettes sans porte tout en se passant des joints odorants le guitariste fou qui ressemblait à un Roger Daltrey sous acide dans ce bar du Village avec Ray Charles qui joue dans la taverne d’en face et les portraits de Dylan partout la belle Mardou Fox en terrasse qui rature de kerouaciens manuscrits aux premiers soleils d’avril sur Saint-Mark Street hier encore ville refuge millénaire derrière ses murs d’enceinte mais l’on n’atterrit pas en plein ciel et les villes s’effondrent et tout ce que nous avions appris d’elles il nous faut l’oublier troquer cette fiction pour une autre moins certaine celle-là et ce bar vibrant en plein désert du côté de Barstow-Nevada « d’où tu viens mon gars » « de Paris » « quel Paris, y en a une bonne quinzaine par ici »

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Larnac - dans Chemin faisant
commenter cet article

commentaires