Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2017 4 12 /01 /janvier /2017 08:45

A ces éditeurs qui se plaignent des manuscrits qu'ils reçoivent, et doivent en effet lire ou du moins survoler, leur dire mon antipathie viscérale. Ils sont comme le chercheur d'or qui se plaint d'avoir à entrer dans la mine. Bien sûr, MonsieurMadame qui faites profession d'éditer, il faut aller pousser les wagonnets. Et pour un auteur en effet insupportable, maniéré, autocentré, combien d'autres qui errent, défaits de tout et principalement d'eux-mêmes, dans une sagesse que vous ne savez même plus voir, même plus lire ? Je fus lecteur moi-même pour Viviane Hamy. Quel bonheur que de porter mes 6 kilos de livres par semaine dans ma besace, le poids de la culture, que je disais, ça me sciait l'épaule et j'adorais ça. Et quand j'entrouvrais les pages sur une pépite, c'est un monde qui s'ouvrait. Alors merci aux auteurs. Aux nuls, aux médiocres comme aux autres. On ne juge d'eux qu'avec les grilles de lecture de l'époque. C'est la modestie qui fait l'éditeur. La modestie et rien d'autre.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Larnac - dans Chemin faisant
commenter cet article

commentaires