Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2015 6 03 /01 /janvier /2015 10:23

« Quand j’aide les pauvres, on me dit que je suis un saint. Mais lorsque je demande pourquoi ils sont pauvres, on me traite de communiste»

Helder Câmara (1909-1999), évêque brésilien.

Je cite rarement des évêques. Mais nous avons là énoncé le combat des combats. Il ne s'agit plus de jouer, de faire "comme si" nous étions du bon côté ; cela s'appelle s'acheter une conscience, comme les bourgeoises l'ont toujours fait, comme Bernie Chirac continue à le faire avec ses pièces jaunes pour les hôpitaux. L'important n'est pas dans les pièces jaunes, mais dans leur absence. Pourquoi sont-elles là, sinon pour faire oublier les causes de leur présence ?

Nous ne pouvons plus "faire" sans demander pourquoi. Notre bonne conscience ne doit pas éclipser notre inextinguible soif de lucidité. Car alors elle ne servirait plus à autre chose qu'à perpétuer l'arbitraire, l'injustice.

Cette question. Et pas une autre.

Que 2015 lui fasse écoute.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Larnac - dans Chemin faisant
commenter cet article

commentaires