Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Top articles

  • L'ai-je bien descendu (Le Goncourt) ?

    06 juillet 2010 ( #Chemin faisant )

    J'ai toujours connu, de loin, Max Genève. Sans doute parce qu'il me semble qu'un de ses éditeurs, dans le temps, m'envoyait ses nouveautés. Dans "Noir Goncourt" (Anabet), il met en scène la cocasse consanguinité germanopratine de certains éditeurs-auteurs-critiques....

  • A travers l'ordinaire des heures

    09 juillet 2010 ( #In extenso )

    le match perdu sans panache par l'équipe nationale les pluies torrentielles qui entraînent les cercueils hors des cimetières le petit garçon mort au début de l'été le ministre qui se débat dans une sombre affaire de gros sous la clarté de juillet les...

  • Zodiac, le film

    19 mai 2007 ( #Signes de piste )

    Vu Zodiac, l'envoûtant thriller de David Fincher (Seven, Fight Club...) sorti cette semaine. Une plongée dans une recherche obsessionnelle de la vérité, qui va ronger un à un tous les protagonistes. L'évidence s'impose : tout artiste est à l'image de...

  • Une interview bien ratée

    20 mai 2007 ( #Chemin faisant )

    Lointaine présentation d’une revue littéraire dont je coordonnai jadis la publication, et dans laquelle je publiai mes coups de cœur du moment, dans l'urgence de l'enthousiasme et le plus grand désordre : Michel Ohl, Orlando de Rudder, Pierre-Autin Grenier,...

  • Alain Nadaud à travers champs

    20 mai 2007 ( #Carnet d'esquisses )

    La voiture roule comme elle peut dans la nuit parmi les vignobles du bordelais. Nous rentrons sur la ville, après un dîner bien arrosé dans un Château classé, avec les invités vedettes de ce premier Salon du Livre de Bordeaux. A ma table, j’ai eu droit...

  • Ermitage à Basse-Terre

    21 mai 2007 ( #Chemin faisant )

    Avril sur le port de Sainte-Rose, Basse-Terre, Guadeloupe : Les îlets de l'archipel : au départ de simples bancs de sable nés avec les typhons et que la mer ensuite mettra des années à emporter. Surgissement. Disparition. Géographie perpétuellement mouvante....

  • Michel Le Bris au vent du large

    22 mai 2007 ( #Carnet d'esquisses )

    Café de Cluny, 1992. Conversation avec Michel Le Bris. L’homme est un passionné. Le regard clair, déterminé, de celui qui tient son cap. Fondateur de La Cause du Peuple distribué par Sartre et Foucault, mais aussi de Libé première manière, embringué à...

  • Pour saluer la littérature monde

    24 mai 2007 ( #Traduire le vent )

    J’aime la fragilité parfaite des passerelles premières. L’idée, par exemple, d’une littérature monde. La littérature monde, ce n’est que le nom béquille et transitoire pour « littérature » tout court. Nom rendu imprononçable par l’industrie du roman jetable,...

  • Rire : mieux vaut en.

    25 mai 2007 ( #In extenso )

    J’ai un aveu : Sark me fait rire. Jaune ? Non, même pas, ou pas encore. Un vrai rire, comme à chaque fois que le pitre habite si totalement sa pitrerie qu’il en est drôle sans le savoir. Sa prétention à vouloir me gouverner, par exemple. Distrayant, n’est-il...

  • Un universalisme nomade

    25 mai 2007 ( #Traduire le vent )

    OK. L'éclatement postmoderne a eu lieu. Nous recomposons, avec des bribes, des fragments, le discours d'un sens possible. Un sens ouvert, toujours en cours, disponible à ce vaste détours que lui apporte le divers, l’inattendu. L’autre n’est pas ce qui...

  • Antigone avant la route

    26 mai 2007 ( #Chemin faisant )

    Internet. Il te roule dans le dédale hypertexte et toi pauvre Tarzan vacillant sautant de liane en liane, à t’accrocher comme tu peux dans cette traversée gigogne d’écrits, d’images, de sons, tous pareillement lacérés, fragmentés, perdus dans leur singularité,...

  • Créolité

    26 mai 2007 ( #Chemin faisant )

    Ce qui nous emmerde, au fond, c’est la conscience de traverser une époque inessentielle et sans panache. Des progrès, oui, il y en a. Beaucoup, même. Mais de basculements anthropologiques, de ceux qui accouchent brusquement de mondes nouveaux, point....

  • Du livre - Pierre Nora, Bruno Latour, Marcel Gauchet

    27 mai 2007 ( #Carnet d'esquisses )

    « Le livre serait-il en train de devenir mortel ? » Telle est la question posée par le récent colloque sur L’Avenir du Livre (Paris, 22 février). L’époque que nous traversons prépare en effet une mutation aussi importante que celle qu’initia en son temps...

  • Roman non merci

    29 mai 2007 ( #Traduire le vent )

    Ces temps-ci le roman est en réanimation intensive. Et on ne chôme pas : francophonie or not francophonie du côté des Etonnants Voyageurs ; écriture du réel du côté du Monde qui organise les Premières Assises Internationale du roman (du 30 mai au 3 juin....

  • Correspondance

    30 mai 2007 ( #Chemin faisant )

    Quel est ce rendez-vous où nous courons sans cesse. Quel est ce rendez-vous que l’on n’en finit pas de manquer. Assoiffé, mais de quoi. Quelle est cette intensité que l’on pressent encore mais qui n’a plus cette libre impétuosité dans le cours de ta vie....

  • Urban fiction

    31 mai 2007 ( #Chemin faisant )

    Il faudrait dire la ville comme ça très vite sans s’attarder comme une main passe le long des grilles sans rien chercher à retenir je me souviens de ces Tokyo périphéries qui enseignes lumineuses de Ginza de Shinjuku étourdissent la nuit du pont de l’Arc-en-Ciel...

  • Le barde

    01 juin 2007 ( #Traduire le vent )

    «Je suis le barde, je n’y peux rien, mon chant, tu peux l’écouter, tu peux le bâillonner, je ne demande pas que tu sois d’accord avec ma façon de chanter, je chante et puis c’est tout, ne compte pas sur moi pour mettre de l’ordre dans la maison ni pour...

  • L'universel fatigue

    28 juin 2007 ( #Signes de piste )

    « Universel ». Trop de « valeurs » dans ce mot-là, trop de gras. De prétention hégémonique. L'universel ? Mais c'est l'impérialisme du même, un psittacisme de riches - lire Kant et sa Géographie ! Non, ce qu'il faudrait, c'est ajouter patiemment les choses,...

  • Eloge de l'incertain

    28 juin 2007 ( #Lignes de faille )

    Je crois que la démocratie, comme la philosophie, comme la poésie, commence avec l'incertitude. L'intime conviction, la croyance, sont la bêtise de l'homme intelligent, sa défaite. Toute pensée qui ne débute pas par "Je ne sais pas, voyons voir ça" m'est...

  • Lettres françaises

    29 juin 2007 ( #Traduire le vent )

    Ce qui ne rentre pas dans les Lettres françaises : l’implicite, l’ambigu, le paradoxal, le non dit, le silencieux, l’ineffable, le mystère, le lointain, le tout autre, l’indistinct, l’indifférencié. Oui, parfaite en notre lumineux Descartes quand il s’agit...

  • Postmoderne ! Postmoderne !

    29 août 2007 ( #Chemin faisant )

    Style Che Guevara des Bains Douches, il est jeune, ambitieux, à fond dans son truc. C’est un de ces nouveaux éditeurs qui comptent bien peser, par une alliance d’audace aisément admissible et de pragmatisme radical, sur le petit monde des livres. Le regard...

  • Nomade's land

    30 août 2007 ( #In extenso )

    Ce monde est un monde en route. C'est pourquoi le nomade, la culture nomade, a toujours, par rapport au sédentaire, une compréhension d'avance, une responsabilité de plus. Les Hébreux étaient peuple nomade ; Christ était un vagabond ; le Bouddha de l'Asie...

  • Chapitre 1

    12 janvier 2008 ( #In extenso )

    J’admets ma mort. Non plus comme un accident, une impropriété de la nature, une rature, une défaite. Mais comme chose à l’égal des autres choses, rajoutée à la série : ce bol que j’ébrèche, cette plume qui crisse, le souffle plus ou moins proche des bombardements,...

  • De la critique

    11 mars 2008 ( #Signes de piste )

    Il n’y a qu’une erreur à commettre à propos des critiques littéraires : croire qu’ils existent. Cette manie hystérique de juger avant même de prendre connaissance, puis conscience, de ce qui est donné… Viscérale chez le professeur, chez le donneur de...

  • La "pub philosophie" de Medhi Belhaj Kacem

    02 septembre 2008 ( #In extenso )

    Il y a quelques temps Libé titrait, non sans provoc ni perfidie : « Les philosophes de vos 25 ans, de Jean-Paul Sartre à Medhi Belhaj Kacem ». Des qui avaient lu Sartre, certes, il en restait bien deux ou trois, des éclopés, dans les recoins sombres....

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>