Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 11:54

Il paraît que ce foutu vieux premier roman que je trimballe depuis si longtemps participera à la rentrée littéraire de janvier. A mon âge, ça ne fait pas très sérieux ! Travail sur les épreuves. Savoir ne rien attendre d'un livre, sinon la trajectoire sur laquelle il s'inscrit et qui vous aidera peut-être à accomplir la suite. Qu'il aide les suivants à venir, ce récit - ils sont là, pour la plupart, plus ou moins écrits déjà. Qu'il soit comme un tableau dans une galerie : une simple proposition et c'est tout. Qu'il dise : voilà une des choses qu'il était possible d'écrire. Voilà comment cela pouvait être fait. Surtout qu'on ne me demande pas de le "commenter". Je me retire de lui à présent, à petits pas, comme on quitte la chambre de l'enfant que l'on vient tout juste d'endormir.

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 07:14

Il est temps à présent de gagner sa vie autrement qu'en faisant de l'argent. Le regard d'une femme, la poussière du chemin, un peu d'encre, de papier - et ce désir d'aller.

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 07:24

Belle exposition en ce moment à la Pinacothèque de Paris : "Pollock et le Chamanisme".
Frappant ce moment où dans son oeuvre Pollock cesse de représenter le chamanisme pour devenir le chamane.

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2008 7 28 /09 /septembre /2008 19:51

En route ! Voler à travers la mappemonde, en quête du Vent d'Est. Paris-Hong Kong, dix-sept heures à travers ciel. Puis remontée vers le Japon. Tokyo-Narita. Etre, une fois encore, ce voyageur étrange dans la douceur de l'automne japonais. J'ai dû laisser mon âme là-bas il y a bien longtemps. Juste vérifier qu'elle est toujours là, quelque part au bord de la Sumida, ou dans le quartier d'Asakusa. Ne surtout pas la reprendre. Renouveler le bail. 

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2008 2 16 /09 /septembre /2008 23:38

Mon billet d'avion dans une main, la date de parution de mon prochain livre dans l'autre. Etrange expérience. Départs. Embarcadères des nuits sans lune. Le trait du regard agrandi par la promesse de l'aube. D'un côté le passage parfait vers l'Asie, de l'autre mon ticket pour l'incompréhension tyrannique des "avis autorisés", la chicane sectaire - ou pire, comme à l'accoutumée, l'enterrement sous le silence mesquin (lèvres pincées et culs serrés !). Une chose est sûre : on revient plus facilement du premier que du second. La bonne nouvelle vient peut-être de ce manuscrit qu'une amie poète m'envoie. Une écriture friable comme terre sèche sur la peau au soleil du midi. Admirables ces voix furtives dans le souterrain. Voilà. C'est peut-être pour ça que l'on continue à travers le malentendu de l'édition. Pour entretenir le feu de la communauté.

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2008 1 15 /09 /septembre /2008 16:51
Pour elle tout risquer, puis en rire.
Partager cet article
Repost0
13 septembre 2008 6 13 /09 /septembre /2008 10:58

Il était une fois un naufragé qui vivait seul sur son île déserte. Pour tromper sa solitude plus que par conviction, il entreprit un jour de rédiger un long message sur un vieux parchemin. Il y disait tout de lui : sa vie, ses rêves, ses manques. Et plus que tout son désir d'être sauvé. Ceci fait, il introduisit le vieux parchemin à l’intérieur d’une bouteille qu’il jeta à la mer, là où il savait que les courants étaient les plus forts.

Des mois passèrent. Il avait repris sa vie routinière. Un beau matin pourtant il fut réveillé par l’éclat du soleil qui se réverbérait sur la mer de façon inaccoutumée.

Il descendit précipitamment vers le rivage et vit cet océan sans fin où flottaient des millions de bouteilles toutes pareilles à la sienne.

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2008 5 05 /09 /septembre /2008 15:15

"Comme une eau, le monde vous traverse et pour un temps vous prête ses couleurs. Puis se retire, et vous replace devant ce vide qu'on porte en soi, devant cette espèce d'insuffisance centrale de l'âme qu'il faut bien apprendre à côtoyer, à combattre et qui, paradoxalement, est peut-être notre moteur le plus sûr."

(Nicolas Bouvier, L'Usage du monde)

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 16:47
Petit exercice : imaginer ce que donneraient des Sciences et des Arts qui ne devraient leur développement ni aux militaires, ni aux religieux, ni aux marchands. Tenter l'écart.
Partager cet article
Repost0
27 août 2008 3 27 /08 /août /2008 10:44
Le livre véritable ne s'ajoute pas à la littérature, il la recommence.
Partager cet article
Repost0