Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 10:06

 

 

 

 

Sur la question de la « digital generation » et de la nouvelle « web-culture », comme l’idiot qui regarde le doigt quand on lui montre la lune, on s’attarde un peu trop sur les tuyaux et pas assez sur leurs conséquences. Ce qu’il y a de remarquable dans cette nouvelle gestion de l’information instantanée, c’est avant tout le règne de l’accès direct aux données. Avec Internet, nous n’avons plus à passer par la médiation de ce que l’on nommait autrefois une « culture » ; savoir vaguement où regarder suffit. D’un état d’esprit structurant on passe à un pragmatisme décomplexé et désinvolte. Que devient la culture lorsque la donnée, n’importe laquelle, est en accès direct  partout et tout le temps, et que son acquisition ne requiert plus de réelle compétence ? La « digital generation » a déjà très bien appris à se passer de la médiation culturelle ; créant un rapport nouveau avec elle, sans forcément la marginaliser. Une mutation est à l’œuvre.

La culture est ce qui reste quand on a tout oublié ; que se passe-t-il quand tout le stock de données est délégué à la machine, devenue ainsi notre mémoire auxiliaire ? Ce qu’il est encore trop tôt à déterminer, c’est si cette fonction-mémoire était ou non architectonique de la culture, consubstantielle à son processus d’élaboration. Si tel était le cas, alors nous nous dirigerions tout droit vers un monde sans culture. Mais le pire n’est jamais sûr. Ce peut être tout aussi bien l’inverse : considérant comme réglée la question de cette fonction-mémoire grâce au web, peut-être allons-nous au contraire approfondir la dimension culture en se concentrant davantage sur elle.

Weimar n’a pas évité Auschwitz. Il a toujours manqué à la culture à l’ancienne un élément déterminant pour s’ériger en conscience, et en conscience partageable. La mutation en cours, si elle présente effectivement le risque de l’effacement de la culture au sens ancien, est aussi l’occasion d’en repenser les enjeux pour en faire un véritable bain de conscientisation ouvert à tous - l’occasion d’inscrire véritablement la culture comme une donnée fondamentale de notre quotidien.

 

(Copyright  Gérard Larnac 2012)

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard - dans Signes de piste
commenter cet article

commentaires