Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 20:41

 

 

Carthage. El Kantara. Tozeur. Du port de La Goulette où tant de fois j'accostai aux dunes de Ksar Guilane, aux pipes lines d'El Borma, là-bas, vers la Lybie. J'aime tout de toi, Tunisie. Tes lacs salés. Tes grands ergs. Tes tempêtes d'avril. Combien de fois, tes déserts ? On ne compte pas: on respecte, on remercie. Toutes ces nuits dans le désert où je me suis perdu. Toutes ces chichas entre amis, entre frères d'un même nomadisme de l'esprit et du coeur.

 

Je vois tes blessés et tes morts. J'entends les bêtises de ton pouvoir corrompu qui emprisonne les poètes et tue les opposants. J'entends les bêtises de mon pouvoir corrompu qui emprisonne les poètes et tue les opposants - sous le rire. C'est moins grave, mais tout aussi efficace. C'est la différence entre la dictature et la fausse démocratie.

 

Nous sommes si posés, Tunisie. Si Français. Quelque chose nous contraint encore. Quelque chose nous retient. Plus grand chose, à vrai dire. L'indignation est là. Mais l'acte de se lever, de dire ça suffit ? Allons camarades, nous souleverons bien nos culs en fonte, nous retrouverons bien nos légèretés insurrectionnelles. Encore un effort.

 

Votre exemple. Nos tyrannies communes. Elles n'y resisterons pas. La Méditerranée est la table autour de laquelle nous avons pris place. Et autour de cette table notre parole est sans fin. Elle vibre de l'accord infini des vivants.  

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard - dans Chemin faisant
commenter cet article

commentaires

hammamet.soleil 10/02/2011 18:07



Un beau texte en hommage au courage du peuple tunisien. La Tunisie doit continuer à vivre, doit s'organiser autour de sa liberté nouvelle. Nous sommes plusieurs à souhaiter promouvoir un nouveau
tourisme en Tunisie. Un tourisme authentique, hors des sentiers battus. Merci de nous aider, et de continuer à nous visiter.



Gérard 15/01/2011 19:16



Merci Bruno. J'espère seulement que cette révolution pacifique et a-religieuse marque le début d'un vaste mouvement de démocratisation. On retient son souffle. 



Bruno LEULLIER 14/01/2011 23:29



Beau texte Gérard !