Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 08:36

 

 

Certains monstres portent cyniquement leur dessein en banderole. Ainsi de cette Agence de notation apte à "dégrader" un Etat, et qui ne veut voir qu'une tête : un individu mondialisé, standard et pauvre.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard - dans Chemin faisant
commenter cet article

commentaires

Laurent 16/01/2012 20:59


Avec un PS qui préfère ignorer les plus petits, les plus pauvres, les plus mals informés, et espère endormir la classe moyenne pour qu'on ronfle ensemble - ah ensemble ! mais pas trop fort ! Le
risque d'un prochain échec, d'un nième avortement de la gauche. Le PS, l'assurance d'une critique qui ne sera que plus pommée, quand viendra la vue des catastrophes prochaines aux endormis, entre
ses élites télévisuelles dont le seul art consiste à mêler la trouillardise à la suffisance, ceux qui ne représentent que leur aptitude à la courbette, et les relents aristocratiques de ceux qui
prennent l'obscurantisme pour des arcs-en-ciel. Ah comme ils font mal !

La haine, un système haineux ! Et sans faire exprès s'il vous plaît, conséquence politique de la peur souvent, du mépris parfois, de l'intérêt individuel, du calcul carriériste, du petit mensonge
audimatistique au quasi-culte de l'ignorance - tout cela pour le bonheur, bonne idée ma foi, on l'aurait bien aimé aussi celui-là, il aurait juste fallu qu'on le connaisse un peu à plusieurs, une
ou deux générations, pour éviter qu'il ne finisse en ornement - en prétexte. Comme une violence faite à sapiens, vous connaissez sapiens, oh non faut pas croire ce qu'on dit, c'est pas n'importe
quel animal mais c'est bien le seul à qui on peut faire croire que le préfixe homo a avantage préférentiel à décarrer prestement pour le suffixe economicus, plus confortablement sexué. Ces tours
de passe-passe qui ne montrent qu'une chose, celle qu'on connait depuis la nuit des temps ! Oui, cette folie qu'est le langage, et dont il faut préférer qu'il soit entouré de vie plutôt que de
ces puissants sacres de la mort !

La vie ? Mais comment ça la vie ? Depuis que les biologistes ont merveilleusement échoués à la définir, il faudrait voir à être sérieux !

Alors à la parole ces agences, ces institutions, ces banques, ces structures, ces organisations, ces entités, celle de leurs modèles et de leurs calculs ! Mais, diable, l'avez-vous déjà entendue
quelque part, vous, cette parole ? Et voici maintenant l'ubris planté où il ne faut jamais, en plein cartésianisme ! Solitude bruyante de la raison ! Le récit sans le mythe, la joie sans la
flamme, la culture sans le souffle ! C'est la politique, l'économie, René Descartes ? Qui doit-on pendre à la fin pour cette douleur, pour ce déni ? Allez, on y reviendra, sapiens ! Sapiens à qui
il n'en faut déjà pas beaucoup pour tendre la main à demens, qu'on lui désigne juste des coupables dans sa rue et le voilà déjà parti, souffrant sa colère, pour assommer ce qui lui ressemble, ses
frères de misère ! Une perte d'un A dans tous les crânes, bien avant d'en arriver à Z, sans plus rien pour aimer la fin comme un début !

Urgence à gueuler sur tous les toits ! URGENCE !

http://www.jean-luc-melenchon.fr/2012/01/14/discours-au-meeting-de-nantes/


Et comme il y a longtemps que j'avais compris que je ne suis pas des plus agréables, merci pour me permettre ces commentaires.