Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 11:55

 

 

 

comme ces plaques de métal fin qu'on tort dans les coulisses pour faire un bruit d'orage

nous croyons être là - un rien, décidément, nous abuse

 

nous poursuivons des monstres sous un ciel d'abattoir

du cirque pas d'amour

carcasses mâchoires féroces

plus de violence créatrice

à la place la pure brutalité

 

vénérables gâteux se donnant l'acolade

tandis que leurs peuples joyeusement s'entretuent

l'abondance

la pénurie

le marché, comme ils disent

le point à partir duquel toute pensée se tait

 

c'est un désespoir bien grand de n'être pas compris

mais c'en serait un plus insupportable encore

de se contraindre au silence

tout ce qui vit en moi a été insulté

mais un souffle demeure

- la joie secrète, secrètement subversive 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard - dans In extenso
commenter cet article

commentaires