Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2012 6 07 /07 /juillet /2012 10:12

 

 

L'Universalisme est sous le coup d'une double naissance : expansion globalisante du même à l'exclusion d'un tout autre qu'il s'agit systématiquement de nier, et dans ce cas totalitarisme au sens strict du terme ; trame unique de toutes les diversités assemblées, dans l'écoute, le respect et le partage - et l'invention d'une table commune.

Ce qui paraît aujourd'hui évident, c'est que la seconde conception de l'Universalisme n'a pas triomphé. Une deuxième vague de Lumières est absolument nécessaire.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard - dans Signes de piste
commenter cet article

commentaires

lamber 11/07/2012 20:32


absolumment , la pensée de Glissant le fait bien sentir, dit en terme bêbêtes c'est comme si l'on pensait que l'univers entier était le même que ce que nous voyons etc. et que nous ne sortions
point de là, oui mais tu (l'autre) est sur la même ligne, alors qu'il suffirait de l'écouter


philosophiquement cette idée séduisante est suspecte parce qu'elle semble combattre l'obscurantisme et le régionalisme mais en même temps nier la différence , 


il est au départ intrigant de lire Glissant insister sur la notion de lieu (mais a t'il raison et est ce une question de lieu ) comme essentiel au tout-monde


est ce la deuxième naissance dont vous parlez, à savoir que de passer à la relation fonde un autre universalisme, 


suspect tout de même car des exemple concret comme la grande difficulté/impossibilité de comprendre la pensée aborigène par exemple , ou d'accepter les termes mêmes dans lesquels se signifient /
pensent et disent l'autre (la geste rwanda par exemple ) 


pour ma part , il m'a toujours semblé que la compréhension entre les différences ne se pouvaient se faire d'emblée ( par perspiration ) mais avaient besoin d'une passerelle , ainsi l'occident
accède à l'afrique mais qui a déja commencé à se perdre, cette idée est étrange car elle suggère (avec ségalen comme le dit clifford) qu'il y a besoin de transformation pour accéder à l'autre
communiquer , 


or l'écoute et l'acceptation entière est nécessaire , 


je me demande en relisant voyage avec Hérodote si cela a toujours été vrai ou si les passerelles et les moyens véhiculaires ne sont pas nécessaire, 


par exemple des zones comme l'ancien Niger sont des zones de partage du territoire mais aussi des taches et des fonctions interethniques (selon Hampate Bâ) on est dans la pensée véhiculaire, par
ailleurs d'autres région ne semblent pas pouvoir fonctionner de la sorte , Rwanda, Cameroon, encore que ce monde pret à exploser n'explose pas, l'ancienne amazonie peut être


mais je m'égare peut être ? 


qu'en est il de nos villes et de nos mondes qui s'enchevetrent ?