Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 12:58
Le Festival Etonnant Voyageur devait se tenir en Haïti. Pour dire ce loin. Cette créolité si souvent méprisée. Pour dire ce là, splendeur et misère mêlées, vies, rires, regards. Pour dire cette fraternité d'être homme dont Le Bris et ses amis ont refait un enjeu littéraire - vaille que vaille - à l'heure où l'universalité est en crise, où ses duplicités lui reviennent à la figure par des périphéries exemplaires qui entendent s'emparer de leur propre sort, et prendre les grandes déclamations blanches au pied de la lettre. Or la Terre s'est ouverte sous les pieds du marcheur.  Le mot ne vient plus à l'écrivain. Le paysage défaille. La vue se brouille. On ne voyage que pour être là, aux côtés de ceux qui luttent, à côté de ceux qui restent, abandonnés. Ecrire là où la Terre s'ouvre. Avec ces mots impossibles, précisément. Haïti, coeur secret du voyage. Capitale de la douleur. Le long de ces inoubliables tremblements où l'on cherche dans les décombres les mots de l'après. Voyage-t-on pour autre chose que pour saisir l'interminable tremblement qui menace toute existence humaine. Faire oeuvre, c'est anticiper les ruines. La vie quand même, la vie quelque part, dans l'épais foutoir du destin.


Dany Laferrière témoigne :

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2010/01/16/haiti-le-temoignage-bouleversant-de-l-ecrivain-dany-laferriere_1292475_3222.html


Solidarité des Etonnants Voyageurs à ceux qui restent
http://www.etonnants-voyageurs.com/spip.php?rubrique148

http://bibliobs.nouvelobs.com/20100118/17049/haiti-michel-le-bris-raconte-lyonel-trouillot-dit-sa-colere

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard - dans Chemin faisant
commenter cet article

commentaires

Tu sais que 19/01/2010 20:33


Ce que font les français est hypocrite. Ils se disent le pays qui donne le plus, mais en fait... Ils ne donnent rien !

Alors soit notre gouvernement donne réellement un soutien financier, soit il arrête de s'en vanter.