Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 12:11

 

 

On connaissait les précurseurs comme François Bon avec Tiers-Livre; il semblerait que ça bouge du côté de l'édition en ligne. MyMajorCompany, qui a déjà produit le chanteur Grégoire, se lance à son tour dans l'édition de livres grâce à l'association avec Bernard Fixot (XO Editions). En quelques mois, deux mille auteurs ont ainsi déposé leur manu et plus de 100 000 euros ont été investis par les internautes, à coup de 10 euros la part, pour fabriquer les livres. Les internautes-investisseurs reçoivent 20% du prix de vente et deux ou trois romans auraient finalement réussis à se faire une place chez les libraires en dur.

 

Super. Moderne. Hype. Pour moi l'éditeur était le type qui prenait des risques en faveur d'un auteur. Qui mouillait sa chemise, quitte à la perdre. Ici plus aucun risque. L'édition lisse et policée. La vox populi renvoie le pouvoir à l'éternelle bande moyenne des ouvrages sans audace, sans nouveauté. Le pur entretien du ronron divertissant. Inventer le web pour réinventer le roman de gare, il fallait y penser. On avance, on avance, comme dirait l'autre. Quant aux auteurs, que l'on peut supposer plus nombreux que les lecteurs, on ne peut que leur souhaiter bonne chance dans cet avatar numérique du compte d'auteur...

 

 

Lien : http://www.mymajorcompanybooks.com

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard - dans Signes de piste
commenter cet article

commentaires

pamphile 09/02/2011 18:34



"inventer le web pour revenir au roman de gare"


"l'avatar du compte d'auteur"


Très juste !