Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 10:34

 

 

C'est pour rire, ou par effet de style, qu'on parle d'une fin de la littérature. Car même dans son manque, son absence, la littérature reste littérature. 

Que nous parlions art ou politique, ne pas se contenter de dire lâchement que nous traversons une époque de transition ; toute époque est une époque de transition. Composer avec le crépuscule. En tirer la note bleue. Elle est là, notre présence à l'ici maintenant. Dans cette tentative. Nous ne passerons la main qu'une fois ce travail achevé. Pour l'instant, c'est à nous de nous y coller.

 

Blanchot : « L’essence de la littérature, c’est d’échapper à toute détermination essentielle, à toute affirmation qui la stabilise ou même la réalise : elle n’est jamais là, elle est toujours à retrouver ou à réinventer».

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard - dans Traduire le vent
commenter cet article

commentaires