Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 22:43

Le récit de voyage, la littérature de voyage : mais ça n'existe plus ! La globalisation hypermoderne a fait éclater les identités ; et cet éparpillement sans fin des singularités évanescentes-proliférantes est autrement  plus urgent pour tout auteur ayant à coeur de "dire le monde". Comme dans le film "La Terre des Hommes rouges", les Indiens ne font les Indiens que pour les touristes ; après leur passage, ils vont ranger leurs plumes et enfiler leurs jean's. Dire "l'Humanité" est devenu notoirement insuffisant. Dires "les humanités", comme Edouard Glissant, est devenu notoirement insuffisant. Il faut aller plus loin encore. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard - dans In extenso
commenter cet article

commentaires

alam 14/06/2009 10:01

et donc ? là et le mystère , l'entre deux , oû l'indien disparait pour faire face ou place à l'indien , une pensée , en creux, en miroir qui ne s'attache plus aux apparences mais retient l'essentiel dans une invention des formes, destin des amériques