Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 10:05

Une terre sans peuple mais ça n'existe pas ou alors il y faut l'aveuglement du colon pour qui Autre signifie invisible, toujours
pour qui Autre signifie "pas un homme", toujours
Une terre sans peuple mais ça n'existe pas alors il faut faire comme si
Une terre sans autre est une terre maudite
Un sol n'est fertile vraiment
que dans la main qui organise
le partage de ses fruits
Une terre sans peuple mais ça n'existe pas

La dernière fois que l'on a nié à l'homme le simple droit d'être né 

C'était qui, c'était quand

La terre n'est pas un dû

Nul titre de propriété

Vous bâtissez des murs

Ce sont des barrages que vous construisez

pour ne plus entendre

votre coeur qui bat

Je suis l'Autre de ses souffrances

J'ai souci de lui plus que de moi-même

Je sais la terre des camps mêlée de cendre humaine

Une terre sans peuple mais ça n'existe pas alors il faut faire comme si

Il n'y a qu'une terre

qu'un sol

c'est ceux que l'on partage

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
Entendu ce matin à la radio une dame des Antilles déclarer que l'investiture d'Obama était une seconde abolition de l'esclavage. Eu l'impression très forte qu'elle disait vrai. Que quelque chose de cet ordre est en train de se passer. En cela nous vivons un moment historique, un moment de créolisation et de rencontre. "Un moment poétique", disait aussi Chamoiseau, parce qu'il s'agit d'une espérance qui, au-delà de la réussite ou non, a déjà transformé le monde.
Répondre
G
Merci Bona, soit le bienvenu dans ces parages !<br /> <br /> (Dans le com.n°1, pour la citation crétine d'un très officiel penseur-mou de la crétinerie ambiante, il faut lire 21e siècle, bien sûr)
Répondre
B
Très beau texte!<br /> Je viens de lire une note remarquable sur toi chez l'amie Nathalie. Bravo! Envie d'aller en profondeur, de palper le noyau germinal de tes ondes.<br /> Bon dimanche Gérard!
Répondre
G
Note de bas de page : Finkielkraut déclarant "L'antiracisme sera le communisme du XIXe siècle". Je n'aurais jamais pensé pareille bêtise possible. Honteuse bêtise. Encore un dommage collatéral de la défaite de la pensée...
Répondre