Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 octobre 2008 3 08 /10 /octobre /2008 18:10

Dans le jardin du temple Jyomyoin aux 84 000 bouddhas j’ai cru un instant percevoir la rumeur vague du fond des choses – mais non, seulement un avion dans le ciel bleu de cette fin de matinée.

 

*

Ce qui m’intéresse est moins une croyance qu’une expérience. Il n’y a pas chez moi une once de mysticisme. Je pense à Gary qui fut moine zen ici, dans ces temples. On y sent moins l’éternité que le vol de l’éphémère. Rien de mystique là-dedans. La réalité telle qu’elle : vide. Etrangement signifiante et belle et vide.

 

*

Marche des temples du côté de Yanaka : ils ont pour nom Kanchiin, Myonji, Daioji, Daienji, Zuirinji, Tahoin, Kan-noji, Sorinji, Chokyuin, Jishoin, Tenryuin, Chomeiji, Ryusenji, Honkoji, Myokoji, Sozenji, Rinkoji, Gyokurinji, Ichijogi, Rengeji, Ryogenji, Zuirinji, Fukusoji, Anryuji, Jozaiji, Kudokurinji, Choanji, Honryuji, Kanouin, Myounji, Kyo-oji, Enmeiin, Nansenji, Tenneji, Hongyoji.

 

*

Mince filet d’eau qui glisse le long du bambou dans le roc évidé d’où le trop-plein s’échappe en lente mousse verte. Ecuelle rituelle dos au soleil. A l’ombre du ficus le bouddhas garde les yeux mi-clos sur ses mains jointes. Comme Avalokitesvara, éveille-toi par le son. Le bruit de la petite fontaine, c’est le Bouddha d’Asakusa qui t’a suivi jusque-là. A cette pensée ma poitrine se gonfle de reconnaissance.

 

*

Arpentant cette voie je marche sur une route plus ancienne que le temps des hommes, trop nouvelle pour le temps des hommes.

 

*

Meiji-Jingu Temple, devant la fontaine : Fais comme eux : rince-toi la bouche avant de prononcer toute parole importante, rince-toi les mains avant d’écrire toute phrase te tenant vraiment à cœur.

 

*

Dans l’obscurité du temple à demi fermé je n’ai aperçu rien d’autre que deux chaussettes blanches qui montaient furtivement vers l’autel avec une souplesse de jeune chat – un prêtre shinto sans doute, à moins que ce ne soit un esprit à chaussettes blanches.

 

*

Cimetière de Yanaka – rien d’humain ici. L’endroit ne peut convenir qu’aux morts, aux corbeaux et aux éveillés.

Partager cet article
Repost0

commentaires

V
Bonjour !
Je viens te souhaiter la bienvenue dans ma communauté.
Je n'ai pas pu activer ton inscription plus tôt car je viens de déménager et j'étais privée d'internet...
N'hésites pas à publier des articles dans la communauté !
Au plaisir de te lire
Répondre
R
Bienvenue dans la communauté !
Répondre
B
Bonjour Gérard et bienvenue dans la communauté Tout sur le Japon !
Bédédazi.
Répondre
L
Bienvenue dans ma communauté...Bisous xxx lili
Répondre