Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2008 4 10 /01 /janvier /2008 09:03
Il y a les peuples qui savent encore s’asseoir par terre et ceux qui ont quitté le sol. Les seconds possèdent le pouvoir, les premiers ont le savoir profond des choses.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Larnac - dans Chemin faisant
commenter cet article

commentaires

Idothée 19/01/2008 11:30

Quand se trouve t-on plus près des choses ?
et est-ce qu'il y aurait un savoir plus juste dans la "simplicité", la proximité du sol ?
Moins de savoir du côté du pouvoir ? Ou plutôt un savoir différent (celui qui passe par un discours du maître).
Beaucoup de questions dans une seule phrase :)
et de questions qui m'intéressent, comme : on en saurait plus de la vie à vivre "près" de la nature, loin des machines ? Moins à être du côté du manche ?

salamone giuseppe 15/01/2008 10:55

(Il y a les peuples)... Il y a des hommes est peut-être plus approprié, plus juste.

Les peuples naissent et se reconnaissent aisément dans un espace national, dans la deumeure, la terre, le pays et se forcent à vouloir chasser de l'esprit l'ultime aboutissement de la vie... Cela peut se comprendre, nous sommes sans cesse à la recherche de notre existentialisme, le sens de notre salut identitaire fait loi.

Que de mépris pour soi. Que de mépris pour les autres.
Que de mépris pour la vie.

Tiantan 14/01/2008 23:06

Je me reconnais dans se coucher au sol.
Bien à toi.
Christian Vidal.