Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2007 4 08 /11 /novembre /2007 17:40

Paris-Francfort. Puis vol VN 544 pour Hanoï. Randonnée en baie d’Halong. Revoir Hoi An avant de passer au Cambodge : vers Siem Reap, vers Angkor. On ne peut partir que seul, ouvert entièrement à l’extrême, à la solitude, à la nuit. « La passerelle de l’initial », disait Heidegger. Sentir l’imminence des choses.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Larnac - dans Chemin faisant
commenter cet article

commentaires

PETITE MOMIE 17/11/2007 12:15

Ady verol dit: "ho! Ya quelqu'un?'"


Il n'y a personne.
Gérard est absent, ailleurs, jamais là où on l'espère. C'est ainsi avec les écrivains. Il ne faut jamais les attendre. Ils apparaissent quand on est partis, et disparaissent quand on revient.

Sourire.

salamone giuseppe 13/11/2007 14:57

C'est lorsque l'on pense que le monde nous abandonne, qu'on découvre que l'on existe.

Bonne soirée.

Andy Verol 13/11/2007 10:48

On peut s'entendre... En tout cas, je vais continuer à te lire. Hein?! Ho! Y a quelqu'un?!

PETITE MOMIE 12/11/2007 10:50

La solitude, voilà le pur instant de la vie.

A déguster sans modération.