Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2007 7 01 /07 /juillet /2007 09:22
P1010016.JPG Ne dîtes pas qui vous êtes. Montrez-le.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Larnac - dans Lignes de faille
commenter cet article

commentaires

Gérard 03/07/2007 14:40

"Le scandale logique du verbe être". Voilà, je crois que vous avez mis le doigt dessus. Laisser l'être errer, respirer, s'ébrouer, s'esbigner, ne pas être. C'est, très précisément, ce qu'on ne sait plus faire; ce que l'on se refuse de faire.
Quant l'être est, l'autre n'existe plus. Et pourtant les choses ne sont que leur devenir-autre. Fameux paradoxe ! Merci Orlando de votre tonitruant passage, plein de pétaradantes et fécondantes vérités !

orlando de rudder 03/07/2007 12:24

"parisianisme de bas-étage"? Beau cliché haineux, ostraciste et révélateur du manque de connaissance d'une terre colonisée par la province incapable de reconnaître les siens, ingrate et desructrice! De fait PAris est envahi depuis des siècles par les meilleurs personnes d'aileurs, chassées de chez elles par la connerie de leurs compatriotes ontus et au pouvoir:on ne peu pas vivre en étant meilleur que les autres dans lestroius, à part dans les vraies villes, Lyon, Lille, bordeaux MArseille,etc...
Et encore: les mandarin locaux bousillent tout! Bref, le parisianisme superbe et généreux a tout permis, tout créé ou presque tandis que le reste stagnait à cause des parasites locaux, riches et tyranniques. Paris est devenue Lulière grâce à l'ineptie haineuse des terroirs chassant les meilleurs des autochtones! De surcroît, PAris a donné, aussi quelques génies!
En plus des génies, PAris a hérité les incapables,les salauds, les criminels et les pourris d'ailleurs, chassés de chez eux, parfois à coups de pierres...En ce moment,les parisiens sont en exil proche chassé, encore et toujours par ceux qui colonisent la ville (Chirac fut maire de PAris!!!!!)...PAris,l'accueillante,la tolérante devient un club de nantis provinciaux petits-bourgeos et son peuple disparaît, écrasé par l'accession sociale de gens venant de partout au lieu de casser la gueule aux magnats de chez eux et de faire que leur pays soit au niveau de PAris. Forcément meilleur puisque attirant tous les meilleurs que leurs proches ne veulent pas reconnaître! ! ET ln'oublions pas a jalousie! Dans la foule parisienne, elle se dilue!
Avez-vous remarqué que le mot "parisianisme" sort rarement de la bouche d'une personne d'esprit ou d'amour? C'est toujours mauvas signe! C'est comme l'anti-intellectualisme, un mécanisme mental, unmanque d'être assez proche du racisme dans sa STRUCTURE...
Ah, ce manque d'hygiène!
Et PAris et encore et toujours colonisée, victime parfois haïe...

Voir "la visite de la Vieille dame" de Durrenmatt: la vieille, après avoir réussi en ville, avior fait fortune revient dans son village et se venge! Et comment! C'est ainsi qu'il faut faore, quand on a dû s'exiler! Il faut revenir et faire payer. Morfler un max!

Sauf que la vieille dame est haineuse, ça nuit à une vraie férocité rigolarde, implacable, humoristique, cruelle, croquante comme la choucroute nouvelle, savoureuse, guleyante, amougneunante... Implacable!
Ou, je rêve d'un retour des provinciaux chez eux, revenant gifler el maire,le curé,le président de la chambre de commerce et les salauds, fussent-il de la famille qui nuisent à tous les coins en exaltant la médiocrité crasse! C'est à cause d'eux que snt nées les grands villes où l'on vous fout la paix! Ou l'o peut même aimer! Cela est juste et bon et, en retrouvant s terre, chacun retrouverait l'être, celu qui fait mal pour construire, créer, bâtir, célébrer, aimer, cogner, foutre, caresse, vivre, aller, choisir, venir, loisir (hé oui ce fut un verbe...actif), venir, boire, penser, s'en fute, exister à grands cups de tatanes dans les gencives des bourges et potentats nuisibles aux terroirs!
Le centralisme a été inventé par des provinciaux, contre les sales petis pouvoirs locaux. Certes, ça n'a pas marché,mais ça partait d'un bon sentiment.
Hélas, PAris devint l'instrument de pouvoir des Provincaux.Et c'est encore LA colonie.
MAis ça exulte! Encopre faut-il lire la ville, la vivre, l'être,la respirer, la penser, s'y comprendre....
Ce n'est pas donnéà tous.. d'où la jalousie!

orlando de rudder 03/07/2007 11:58

Etre, ça s'apprend(?) Je suis guitare quand j'en joue! Etre? Est-ce aller? Aller? On sait où! Qui est-on quand on ne va pas? Quand on n'Y va pas (aux chiottes, oui!CAr la question "comment allez-vous" sous entendait cela, aux temps des épidémies, des dysenteries mortelles, du choléra, des pestes dues à l'agriculture forcément "bio" qui a plus que décimé la terre!)? Hé oui, aller, c'et être et aller c'est aux chiottes (inventés par l'admirable et elizabethorabelaisien Herrington)
MAis attention! Aller possède une triple étymologie et un sens stercoraire! (Vadere, ire et *amb(u)lare)... Comme le mot "sens" qui en comporte beaucoup et permet de trouver de l'être...
LA haine est une rivière qui coule non loin d'ici, répoind au fleuve Amour (Delteil!)...*hatina?LA haine est projection et ne cncerne que soit: la preuve, eleevient collective failemetn et distingue la foule du peuple...
Devenir! Et le parfum de la grammaire (expression de Smaragde) qui a permis à Huxley de s'insurger contre le scandale logique du verbe "être" ne pouvant pas se scinder et désignant à la fois un état et une relation!*
Etre est un terme logique autant qu'une concaténation.
Etre, c'est l'histoire.On ne fait ps l'économie de l'histoire! Ele est tapie devant nous,prête à nus sauter dessus, nous bouffer le foie et la mélancolie avec, donc la haine, cet excrément toujurs projectif qui permet de ne plus être, de s'absenter, de s'aliéner, voire même de devenir élément d'un collectif, car elle distingue, entre autres la foule du peuple (voir Hugo). Près d'ici coule la §Haine, rivière donnant son nom au Hainaut et répondan au fleuva amour (ô Delteil!)...MAis ce n'et pas la *hatina germanique devenue latine: Ete c'est aussi dire, c'est pour ainsi dire qu'on dit qu'on est. C'est celui qu'y dit qui est...

"je ne hais que la haine" a dit Tristan Bernard en sortant des camps nazis: une leçon d'être... Pire qu'HAmlet et le cogito (descrtes naquit l'année du MArchand de Venise! Et de l'invention des chiottes par Herrington!)...
Etre?Mélancolie active, pratique saturant le rire et l'angoisse de Rabelais!
Lire (et LAcan la fait) l'Anatomie de la Mélancolie de Robert Burton (il existe une traduction)...
Un jour je serai professeur de l'être et de l'atteint!
En attendant, certains commentaires manquent d'être! MAis ça ira.Luttéralement et dans tous les sens.

Laurent 02/07/2007 18:57

Vous êtes sûr ?...
Un chien appelle un chien, un chat appelle un chat, une voiture appelle une voiture, voilà, voilà... d'accord, d'accord... et sinon ?
Rock'n Roll, comme d'hab. Oui, ça j'avais compris. Autre chose ?

Sinon je m'envole loin de vos chaînes, vous savez, derrière le hublot.. ah non, c'trop mystique...

Michèle 02/07/2007 14:01

Que Lacan tenait caché derrière une toile représentant une cathédrale, il me semble. Ce détail a son importance.
Il faudrait pouvoir envoyer une image pour répondre à votre question. Des mots appellent des mots, une image appelle une image.