Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2007 2 15 /05 /mai /2007 10:13

Et si tout bonnement la mission du poète, aujourd'hui, consistait à se taire ?
Et si la main qui écrit ne valait pas l'intense de cet oeil ?
Attendre, simplement attendre que le silence inquiétant de l'oeuvre absente interloque.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Larnac - dans Traduire le vent
commenter cet article

commentaires

Yan Balace 22/06/2007 16:45

La parole est notre territoire...

C’est le temps du silence autour de la parole : voilà comment si haute fut la nuit, à son apogée et la lumière si profonde, jusqu’à ne plus entrevoir sa parcelle déchue dans le puits sonore des lieds funéraires annonçant sa fin, celle de l’obscur, en la couvrant d’obscurité.

J’écoute ce silence, je le cerne de mots atrophiés et terribles, de lueurs très vives pour ne pas oublier l’art du feu, celui de la lutte et de la conspiration contre le vent et ses ruses mobiles, afin de préserver à la flamme l’espace de notre respiration.