Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2015 7 25 /01 /janvier /2015 09:04

La séquence "Charlie Hebdo" a permis à la nation de réaffirmer son attachement à la liberté d'expression, à l'esprit critique et au droit à la dérision. C'est pourtant au nom de cette même liberté d'expression que l'on enferme aujourd'hui des gamins de 14 ans "parce qu'ils ne sont pas Charlie" - niant par là cette salutaire provocation que précisément on prétendait défendre.

L'art de la caricature ne possède pas de vertu en soi. Les caricatures antisémites des années 30 ont accompagné la montée du nazisme et l'arrivée d'Hitler : le juif avare, les doigts crochus enserrant sa cassette... Image que Fofana invoquera en 2006 pour justifier le choix de sa victime, Ilan Halimi, forcément riche parce que juif. Le premier cliché journalistique, c'est la caricature. La propagande passe par la caricature; elle n'est même profondément que cela : caricature.

On comprend mieux dès lors comment tous les liberticides ont pu se donner la main dans un tel élan d'unanimisme : que vive donc la caricature ! Dans un monde complexe, hautement interactif, où les hommes et les cultures n'en finissent pas de se heurter sur une planète devenue trop exiguë, la caricature n'aide pas à la compréhension ni à la rencontre mais flatte les bas instincts et attise les haines.

Propager une vision simpliste, systématiquement réductrice, conforme aux intérêts des oligarques : voilà à quoi se résument en général les médias. La politique adore la caricature. Elle ne fait que cela, à longueur de journée. Contre la pensée, contre la complexité, contre la lucidité : encore et toujours la
caricature. Le triomphe d'une carrière politique, en France, ne consiste-t-il pas à avoir sa marionnette aux Guignols de l'Info ? On comprend dès lors pourquoi ceux qui se targuent de "gouverner" mettent un tel acharnement à les défendre, ces foutues caricatures.

Alors oui à la liberté d'expression, à toutes les libertés d'expression; mais avec le décryptage et le recul nécessaires. Oui Charlie a prêté la main à l'islamophobie. Non le rire n'est jamais innocent. Le musulman est le juif d'hier; et la caricature prépare toujours les esprits au prochai
n Vél d'Hiv.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Larnac - dans Chemin faisant
commenter cet article

commentaires

plombier paris 18eme 02/02/2015 06:07

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement